Orthèses

La force et la stabilité de notre corps sont d’une importance primordiale pour nous. En effet, plus un corps est stable, plus il peut se déplacer et accomplir des tâches aussi diverses que marcher, se relever ou se courber. L’utilisation des orthèses contribue à la stabilité tout en augmentant la force, le confort et l’indépendance. Elles participent de fait au bien-être de chacun. C’est pourquoi la popularité de ces appareils est de plus en plus grandissante. Les orthèses interviennent également dans la médecine douce pour le traitement de certaines maladies des articulations. Largement recommandées par les professionnels médecins, orthoprothésistes…, les orthèses sont des dispositifs techniques permettant d’aider une partie d’un membre déficitaire à accomplir sa fonction.

Des orthèses autochauffantes légères pour traitement d’appoint

Collier cervical autochauffant à la tourmaline

Dans le cadre de traitements d’appoint pour l’arthrose et le rhumatisme qui font intervenir la médecine douce, certains dispositifs anti douleur sont conçus pour soulager les douleurs grâce à la chaleur avec des aimants Néodyme et de la tourmaline. Ces orthèses autochauffantes sont souples et peuvent être portées sans gêne pour soulager, mais aussi pour prévenir des douleurs articulaires ou musculaires. Conçues dans le principe de la Magnétothérapie, ces orthèses participent au bien-être par leurs effets de chaleur qui font disparaître par exemple les douleurs cervicales et les maux de tête qui peuvent en découler en portant le collier cervical autochauffant à la tourmaline. Il existe de la même manière la ceinture lombaire, les épaulières, les genouillères…

Des appareils qui ouvrent la voie vers la force et l’équilibre

On dit toujours que la mobilité et l’indépendance d’une victime de paralysie consistent à compenser les fonctions physiques perdues et à améliorer les capacités du corps. Et c’est justement le concept des orthèses. Ce sont des appareils permettant d’aider l’individu à maintenir sa capacité de mobilité ou à corriger les problèmes physiques qui l’empêchent d’être complètement mobile. Développé au début du 20ème siècle, le traitement orthopédique est constitué d’une série d’inserts et d’orthèses conçus pour répondre aux besoins spécifiques du bénéficiaire. En considérant l’importance capitale de la mobilité dans la vie, vous apprendrez que les orthèses peuvent être une ressource précieuse pour améliorer votre santé physique et votre bien-être émotionnel. Minerve chauffante, genouillères chauffantes, épaulières chauffantes, chevillère chauffante, collier cervical, coudière chauffante… le choix du kit d’orthèses idéal dépend bien évidemment des résultats d’une évaluation physique préalable. Parfois, l’utilisation des orthèses est temporaire, mais il arrive aussi que vous deviez porter des orthèses pour toute la vie. Néanmoins, dans tous les cas, les orthèses sont à même d’apporter au corps la stabilité et l’équilibre qu’il a perdu.

Les prothèses, c’est quoi ?

Les prothèses sont des appareils permettant d’aider un membre du corps à accomplir une fonction devenue déficiente. De nombreux patients souffrant de l’arthrose optent pour les orthèses anti douleur pour apaiser leur douleur. Les matériaux qui composent un appareil, son adaptation et le rôle qu’il joue dans le développement des capacités physiques seront dictés par besoins structurels et fonctionnels de la personne. D’une manière générale, ces dispositifs sont préfabriqués pour s’adapter aux caractéristiques physiques des bénéficiaires, tandis que d’autres appareils sont fabriqués dans des tailles spécifiques. Ainsi on peut retrouver de nombreuses catégories de ces appareils, à savoir : minerve chauffante, genouillères chauffantes, épaulières chauffantes, chevillère chauffante, collier cervical, coudière chauffante… Ces dispositifs sont d’une grande efficacité pour soulager les maux de l’arthrose, si le patient opte pour une médecine douce. En fonction des objectifs du traitement orthopédique, les textures de l’appareil utilisé peuvent être rigides, douces ou semi-douces. La structure et les couvertures de l’orthèse peuvent alors être réalisées en métal, en fibres de carbone, en cuir, en polymère plastique ou même en caoutchouc.

À quoi servent les orthèses ?

En matière de paralysie cérébrale, on estime qu’environ deux tiers des victimes ont la capacité de marcher et de se déplacer. Mais en raison des effets de la paralysie des muscles, les articulations et les mouvements, la rééducation peut relever d’un défi. Une fois intégrée dans le traitement de la paralysie, l’orthèse devrait permettre aux victimes d’établir des schémas normaux de mouvements articulaires et musculaires. Elle agit alors pour fournir une base d’équilibre pour les mouvements, établir une démarche efficace, minimiser les effets de la spasticité dans les membres, créer un environnement dans lequel le bénéficiaire peut s’adapter à des étapes répétitives, réduire l’énergie excessive utilisée pour se déplacer, réduire le risque d’accident, renforcer la capacité physique et mentale, renforcer les muscles faibles, contrôler les déséquilibres musculaires, corriger une déformation squelettique, prévenir la difformité, fournir une base de soutien stable… En matière de mobilité, les orthèses pour membres inférieurs peuvent être utilisées séparément ou ensemble, pour aider le bénéficiaire à maintenir sa stabilité. Cette technique sert à limiter certains mouvements irréguliers pour que le bénéficiaire puisse s’épanouir et réapprendre à se relever. En outre, le fait de redresser les membres affectés permet de corriger les déformations primaires, d’arrêter la progression des déformations fixes et de transférer le poids corporel, tout ceci afin d’éviter une charge inutile sur les articulations et les muscles touchés.

Divers appareils pour favoriser la mobilité

Les appareils orthopédiques sont répartis en plusieurs catégories en fonction de la zone du corps concernée. Selon les besoins physiques de l’individu, il peut arriver d’utiliser une ou plusieurs orthèses. Il existe principalement deux catégories d’orthèses : les orthèses fonctionnelles qui servent à soutenir la biomécanique anormale et à corriger diverses déformations, ainsi que les orthèses d’appoint anti douleur qui soulagent les douleurs sur les zones sensibles et réduisent la pression. Certaines orthèses peuvent être à la fois des appareils fonctionnels et des appareils d’appoint. En fonction de la zone affectée par la paralysie ou la difficulté de mobilité, il existe plusieurs types d’orthèses :

– l’orthèse plantaire (insert mou ou rigide, placé dans des chaussures),

– l’orthèse de cheville ou chevillère chauffante (appareil semi-rigide stabilisant le pied et la cheville et alignant les muscles et articulations),

– la minerve chauffante,

– l’orthèse de genou ou genouillère chauffante (appareil qui stabilise le genou pour favoriser des mouvements équilibrés),

– le collier cervical,

– l’orthèse du coude ou la coudière chauffante,

– les épaulières chauffantes,

– l’orthèse vertébrale (alignement du haut du torse pour favoriser le contrôle du tronc)…

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *