Qu’est-ce que le syndrôme du canal carpien?

Karpalband, straffes Gewebe-es wird bei der Operation durchtrennt, entlastet so den Nerv

Karpalband, straffes Gewebe-es wird bei der Operation durchtrennt, entlastet so den Nerv

Le canal carpien (ou tunnel carpien), situé dans le poignet, désigne le canal formé par la jonction entre l’os du poignet et son ligament. S’y logent alors les tendons qui servent à ouvrir et fermer les doigts, ainsi que le nerf médian qui lui, permet d’avoir la sensiblité au niveau des doigts (le pouce, l’index, le majeur et une partie de l’annulaire). Le syndrôme du canal carpien est la résultante d’une compression du nerf médian au sein du tunnel carpien, et se manifeste par une série de symptômes facilement reconnaissables.

Son éthiologie est polyfactorielle. On note cependant quatre types de causes, qui sont:

– une augmentation de volume des structures au sein du tunnel carpien (tumeurs, saignement, arthrose et arthrite, inflammations)

– une diminution de la taille du canal carpien (liée généralement à des anomalies osseuses)

– la rétention de liquides (liée notamment à la grossesse, aux médications, à une pathologie de la thyroïde, ou encore au diabète)

– une sur utilisation du poignet au quotidien (mouvements répétés de flexion en particulier).

Ce syndrome donne alors lieu à des douleurs au niveau de la main et de l’avant-bras, et des sensations désagréables telles que des fourmillements, des engourdissements, des sensations de brûlures. Il est à noter que les symptômes s’accentuent généralement la nuit provoquant ainsi de nombreux réveils, et sont à l’origine d’un gonflement de la main et une perte de la dextérité durant les activités. Le fait de secouer et se masser la main et l’avant-bras apporte un bref soulagement. Pensez donc à l’auto massage des mains.

Le diagnostic s’effectue de différentes manières. Dans un premier temps, l’examen clinique donne de précieuses informations: le fait de fléchir le poignet (ou manœuvre de Phalen) ou le fait de percuter le nerf médian reproduisent les symptômes décrits par le patient. On observe également des douleurs à la palpation de l’avant-bras et du poignet, une sensibilité atténuée au niveau des doigts, ainsi qu’une faiblesse musculaire du pouce. D’autres examens peuvent aider à compléter le tableau, comme l’électromyogramme ou encore l’injection de cortisone.

Le traitement du syndrome du canal carpien peut se faire de façon non-chirurgicale grâce à une modification dans les activités journalières (éviter de soliciter le poignet), le port d’orthèse, la prise d’anti-inflammatoires et la réalisation d’infiltrations de cortisone.

Mais le traitement peut également passer par la chirurgie (sous anesthésie locale). Il existe deux méthodes. La première consiste en une incision qui vise à sectionner une partie du tissu sous cutané, l’aponévrose palmaire et le ligament du carpe pour atteindre le nerf médian.

L’autre, moins invasive, consiste à introduire une caméra au niveau du poignet et à sectionner directement le ligament qui comprime le nerf. La récupération et la reprise des activités sont alors rapides puisqu’aucun tissu ni aucun muscle n’a été touché par cette méthode de « décompression endoscopique ».

Bookmarquez le permalien.

One Comment

  1. Merci pour cet article je recherchais justement un article sur le canal carpien car en effet j’ai de plus en plus de douleurs au vue de mon métier ! Et je pense que avant de penser à une chirurgie je vais commencer par essayer l’automassage et surtout d’adopter une position différente de la main lors de mon travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *