Comment éviter la grippe en période hivernale ?

Merci de voter

La grippe est probablement la maladie infectieuse hivernale la plus redoutée. Elle est causée par un virus respiratoire, le virus influenzae. Elle apparaît à l’automne et dure jusqu’au printemps. Le virus peut être de différents types et sous types ce qui conditionne son potentiel dangereux, la sévérité des symptômes et sa contagiosité. Une grippe dure environ 1 semaine mais il faut compter 3 semaines de convalescence. La grippe provoque en effet une fièvre haute sur plusieurs jours et laisse l’organisme littéralement KO.

Chaque hiver, différents sous types circulent. C’est pour cela que les vaccins commercialisés changent tous les ans de formule pour s’adapter aux souches circulantes dans l’hémisphère sud (grâce aux saisons inversées).

Comment se protéger de la grippe ?

Pour se protéger de la grippe, il faut bien comprendre son mode de transmission. Une personne infectée va tousser et se moucher. En toussant ou en éternuant, elle émet dans l’air des millions d’infimes gouttelettes de salive chargées de virus. Vous passez par-là, ou êtes dans l’environnement proche, vous respirez et inhalez ces particules infectieuses. Vous êtes alors porteur du virus que vous allez à votre tour pouvoir disséminer… Les mains sont elles aussi porteuses d’une quantité très importante de virus à cause du mouchage intempestif et également de la toux et des éternuements. Mettre la main devant sa bouche c’est bien mais serrer la main ensuite l’est beaucoup moins.

Le premier vrai geste préventif pour ne pas être infecté par la grippe est donc un lavage des mains le plus régulièrement possible : après un passage au toilette, avoir serré la main d’un collaborateur, après avoir tenu une barre dans le métro, fait ses courses, touché une poignée de porte… bref, votre meilleur allié devient votre petit flacon de gel hydro-alcoolique. Appliquez ainsi une noisette dansle creux de la main et frictionnez vos mains (en passant entre les doigts) jusqu’à ce que vos mains soient sèches. Ces solutions sont très efficaces pour lutter contre l’ensemble des pathologies hivernales : grippe, états grippaux, rhumes, gastro, angines…

N’hésitez pas à porter un masque. Trop peu de gens ont encore ce réflexe mais il permet de vous protéger et aussi de protéger votre entourage des microparticules émises quand vous toussez ou éternuez. Pensez à le changer régulièrement.

Le meilleur moyen de se protéger contre la grippe ?

LE vrai bouclier contre la grippe est évidemment le vaccin. Sans effet indésirable (une légère induration au point de piqure tout au plus), il permet non seulement de vous protéger contre le virus mais aussi de protéger votre entourage. Cet argument est très souvent mis en avant mais il est fondamental. Si vous êtes protégé vous-même, vous ne pourrez pas constituer un vecteur pour le virus et donc vous ne serez pas à l’origine d’une contamination secondaire.

Attention aux fausses promesses des laboratoires !

Evidemment de très (trop ?) nombreux produits ventent leurs mérites pour stimuler les défenses immunitaires et fortifier l’organisme contre les infections hivernales. Que faut-il en penser ? Oui à une cure de vitamines pour l’hiver. Les vitamines B, C et D ont de vraies vertus sur les défenses immunitaires. Le magnésium agit davantage sur la fatigue, le stress et le sommeil et comme tout le monde en maque, nul besoin de s’en priver. La vraie bonne idée en hiver réside aussi dans les probiotiques. Les bactéries qui colonisent la flore intestinale constituent une vraie barrière contre les agents pathogènes. La grippe étant un virus respiratoire, la prise de probiotique n’aura pas une grande incidence sur la contamination ou non par le virus mais la prise de probiotiques peut constituer un atout contre les virus intestinaux, la gastro par exemple. Parmi les plantes les plus actives sur les virus, on peut citer le cyprès ou encore l’échinacée pris tôt après les premiers symptômes d’un état grippal peuvent être efficaces. Les huiles essentielles d’eucalyptus, de cannelle, de romarin ou de thym ont un tropisme respiratoire et une action antivirale et antibactérienne intéressante.

Rappelons tout de même que la grippe touche des millions de personnes chaque année. Elle cause près de 13 000 morts par an et des dizaines de milliers de consultations aux urgences et d’hospitalisations qui demeurent aujourd’hui évitables.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *