Le malaise vagal : conseils et astuces

Cliquez sur les liens pour accéder au contenu qui vous intéresse :

Parfois dans la rue ou dans un transport en commun, on rencontre de gens qui tombent soudainement sans qu’ils n’aient eu aucun contact physique avec une autre personne. On dit alors que la personne s’est évanouie, qu’elle est tombée en syncope ou encore qu’elle a eu un malaise vagal. Focus donc sur ce dernier.

Lumière sur le malaise vagal

C’est le nerf ‘’ vague’’ qui est à l’origine de ce malaise d’où le nom de malaise vagal. Ce nerf quitte le cerveau mais ne passe pas par la moelle épinière comme le font la plupart des autres nerfs. De son nom scientifique ‘’pneumogastrique’’, il a été baptisé ‘’vague’’ parce que lors des premières opérations effectuées par les médecins de l’époque, son trajet n’était pas alors très clair. Lisez cet article pour en savoir plus https://www.innastudio.com/sante/malaise-vagal-remede-de-grand-mere-conseils-et-astuces.html

Les symptômes et les causes du malaise vagal

Si vous voulez tomber en syncope, il y a des signes qui ne trompent pas. L’organisme vous les envoie comme pour vous prévenir. Ces signes sont entre autres : le bâillement, des nausées, des transpirations inopinées, une vision dissociée, le vertige, des bourdonnements au niveau des oreilles ; etc. 

C’est un malaise qui survient au moment où l’on s’y attend le moins. Le fait est que ce malaise résulte très souvent d’une accumulation de fatigue, d’une surcharge digestive, de chaleur confinée ou encore d’un stress prolongé. Le paradoxe avec ce malaise, c’est qu’il survient dans un moment de relaxation complète au cinéma ou encore au restaurant.

Le malaise vagal est sans grande conséquence à condition qu’il ne survienne pas dans des circonstances peu reluisantes comme au volant ou lorsqu’on est par exemple dans un endroit parsemé d’obstacle.

Que faire lorsqu’on a un malaise vagal ?

S’il arrivait que vous ressentiez un des symptômes cités plus haut, certains gestes pourront vous aider à vous sentir beaucoup mieux : Vous devez donc prendre des positions qui permettent une irrigation du cerveau en sang comme s’asseoir ou s’allonger, vous pouvez aussi exercer une pression interne sur votre abdomen si tant est que l’environnement dans lequel vous vous trouvez ne vous permet pas de vous allonger. Vous pouvez aussi, tout simplement prévenir un de vos proches pour qu’il vienne vous secourir.

Dans le cas où vous ne serez pas la victime mais que vous assistez à un malaise de ce genre, vous pouvez mettre quelque gouttes d’huiles essentielles de menthe poivrée sur un mouchoir. Celui-ci permettra à la personne de se retrouver.

Les commentaires sont clos.